collageOrdi

Les technologies de l'information et de la communication pour l'enseignement (TICE) devaient transformer en profondeur l'enseignement. Grâce à l'ordinateur et à Internet, les professeurs disposent désormais de nouveaux outils pédagogiques, d'une source infinie d'informations, d'une ouverture inédite sur le monde. Les écoles françaises, des classes primaires à l'université, s'équipent progressivement en accès à la Toile et en ordinateurs. Mais au delà de l'équipement indispensable, ce sont bien les pratiques pédagogiques qui sont en question.
Où en est-on de cette modernisation de l'enseignement ? Induit-elle véritablement une révolution dans la relation entre les enseignants et les élèves ? Quelle nouvelle fonction assure le professeur lorsqu'il n'est plus la seule source du savoir ? Peut-on mesurer les résulats de cette profonde mutation de la pédagogie ? Faut-il, au contraire, revenir aux méthodes éprouvées du passé comme certains le demande avec vigueur?
A l'occasion du Salon de l'éducation qui se tient à Paris du 16 au 19 novembre, nous faisons le point sur un sujet extrèmement débattu car il est lié à la crise de l'école.

in  FRANCE CULTURE

http://www.radiofrance.fr/chaines/france-culture2/emissions/science_publique/fiche.php?diffusion_id=46455&pg=avenir